Vélo de montagne

Depuis quelques années, le Parc régional du Massif du Sud offre un réseau de sentiers de vélo de type singletrack qui vient complémenter les pistes dites multifonctionnelles, c’est-à-dire des pistes gravelées et larges (8-12 pieds) sillonnant le parc. Le réseau actuel compte un peu moins de 17 km de sentiers singletrack, et environ 30 km de pistes multifonctionnelles.

Sentiers de vélo de montagne

« singletrack »

Les sentiers singletrack du Parc régional sont majoritairement très accessibles, c’est-à-dire que, pour la plupart des sentiers, toute la famille et tous les niveaux de cyclistes peuvent les franchir à leur rythme. Il n’y a pas (ou très peu) d’obstacles difficiles à franchir, et lorsque c’est le cas, il y a normalement une voie de contournement permettant d’éviter l’obstacle.

Recommandations pour pratiquer le vélo de montagne de façon sécuritaire

AVANT DE PARTIR

  • Priorisez les vêtements en fibre synthétique plutôt que ceux en coton; ils sècheront beaucoup plus rapidement et vous garderont au chaud même mouillés
  • Prévoyez de l’eau en quantité suffisante (1 litre minimum) et une collation
  • Vérifiez l’état général de votre vélo et portez une attention particulière aux freins
  • Emmenez dans votre sac une lampe frontale, des allumettes, de la crème solaire, une trousse de premiers soins et une carte des sentiers
  • Planifiez votre parcours sur une carte et prévenez quelqu’un de votre itinéraire ainsi que de votre heure de retour prévue
  • Choisissez un parcours conforme à votre capacité (vitesse moyenne de 10 km/h) et en fonction de la durée d’ensoleillement
  • Faites des étirements et des échauffements pour réduire le risque de blessure
  • Vérifiez la météo avant de partir

DURANT VOTRE RANDONNÉE

  • Pour votre sécurité, ne roulez jamais seul
  • Portez toujours un casque
  • Respectez le balisage et la signalisation; restez sur les sentiers en tout temps
  • Contrôlez votre vitesse en tout temps
  • Ne vous arrêtez jamais au milieu ou en bas d’une pente descendante
  • Gardez une distance raisonnable avec les cyclistes devant et derrière vous
  • N’oubliez pas de boire de l’eau fréquemment et en petites quantités
  • Rapportez vos déchets au poste d’accueil

Que faire si vous êtes blessé et que vous ne pouvez vous déplacer?

  • Commencez par vérifier si vous captez un signal cellulaire, et si c’est le cas, communiquez avec le poste d’accueil au 418-469-2228 poste 101. Expliquez votre situation et demandez des secours.
  • Si vous ne captez pas de signal cellulaire mais que vous êtes accompagné d’une autre personne, mettez-vous au chaud autant que possible, isolez-vous du sol, puis une fois stabilisé, envoyez la chercher des secours au poste d’accueil.
  • Si vous êtes seul, que vous ne disposez d’aucun moyen de communication et que vous ne pouvez vous déplacer, mettez-vous au chaud autant que possible et isolez-vous du sol avec une matière isolante. Ne vous éloignez pas du sentier et tentez d’être le plus visible possible en attendant les secours ou le passage d’autres usagers du réseau.

Dans tous les cas, ne quittez jamais les secteurs balisés.

Que faire si vous êtes perdu?

  • Si vous avez quitté le secteur balisé, et que vous ne savez plus ou vous vous trouvez, tentez d’abord de rebrousser chemin dans les traces que vous avez faites, et ce jusqu’au secteur balisé.
  • Si vous ne voyez pas vos traces, mais que vous êtes dans une pente, descendez tranquillement vers le bas de celle-ci : la plupart de nos sentiers longent des ruisseaux ou rivières, qui se trouvent en bas des pentes. Si vous atteignez un ruisseau ou un sentier, suivez celui-ci jusqu’à ce que vous rejoigniez un sentier principal.
  • Si vos traces ne sont plus visibles et que même en descendant, vous ne trouvez ni sentier ni ruisseau, mais que vous disposez d’un téléphone cellulaire, tentez de voir si vous avez un signal cellulaire. Si c’est le cas, appelez le poste d’accueil au 418-469-2228 poste 101 et expliquez la situation.
  • Si vous ne disposez pas d’un signal cellulaire, que vous ne voyez pas vos traces et que vous êtes perdu hors des secteurs balisés, commencez par tenter de vous orienter : tentez de trouver un sommet ou un autre indice qui vous permettrait de vous orienter. Déplacez-vous uniquement si vous savez dans quelle direction vous vous dirigez.
  • Dans le cas contraire, la meilleure chose à faire est de rester sur place, de vous abriter et vous isoler autant que possible, de tenter d’être visible autant que possible en exposant tout ce que vous avez de voyant (vêtements de couleur, bâche, etc.) et d’utiliser un sifflet si vous en avez un ou d’appeler à l’aide. Si la nuit tombe, allumez une lampe ou un feu pour vous faire repérer.

Dans tous les cas, il est préférable d’attendre les secours que de dépenser votre énergie à tourner en rond dans la forêt.

Par mesure de sécurité, il faut obligatoirement porter un casque pour circuler sur les sentiers de vélo du Parc régional du Massif du Sud.Les chiens sont interdits (même en laisse) sur les sentiers de single track.
Carte des sentiers

Carte des sentiers

Consultez la carte des sentiers

Vous pouvez également utiliser notre carte géolocalisée avec l’application ONDAGO.

Bouton ONDAGO

Le Chauffe-moteur – Niveau de difficulté: débutant – Longueur : 1,2 km – Dénivelé: + 49 m, – 2 m

Origine du nom : ce sentier tire son nom du fait qu’il monte graduellement sur toute sa longueur, et qu’il est le premier sentier du réseau. Il permet donc de réchauffer le moteur du cycliste avant de se lancer dans les sentiers suivants.

Le Chauffe-moteur est en quelque sorte le sentier d’accès au reste du réseau. Ce sentier est large et gravelé, et il comporte peu d’obstacles. En contrepartie, le Chauffe-moteur est un sentier bidirectionnel; il faut donc se méfier des cyclistes descendant vers le stationnement des Trois-fourches lorsqu’on monte. Ce sentier peut aisément être parcouru par des cyclistes de niveau débutant et par des enfants.

Le Chauffe-moteur permet d’accéder directement aux sentiers la Trail du Buck (2) et l’Érablière (6).

La Trail du Buck – Niveau de difficulté: intermédiaire – Longueur : 2,3 km – Dénivelé: + 73 m, – 73 m

Origine du nom : ce sentier tire son nom du fait que pendant son aménagement, la surface du sentier était presque quotidiennement abimée par des traces d’orignal (Buck).

La première partie du sentier monte graduellement, parfois en surplomb du ruisseau Beaudoin, empruntant au passage quelques sections de trottoirs en bois. Par la suite, la descente (tout aussi graduelle) s’amorce, avec plusieurs virages profilés et quelques sections rocheuses. Rien de trop difficile par contre La Trail du Buck permet de rejoindre la Serpentine (3), la Trail du Veau (4) ou de revenir vers le Chauffe-moteur (1) puis l’accueil du parc.

La Serpentine – Niveau de difficulté: avancé – Longueur : 1,1 km – Dénivelé: + 43 m, – 37 m

Origine du nom : ce sentier tire son nom du fait qu’il serpente beaucoup sur toute sa longueur, ainsi que du type de roche trouvé à certains endroits sur le sentier (serpentine).

Le début du sentier donne le ton : un saut aménagé en pierres (avec sentier de contournement), suivi d’un passage technique (virages serrés, petites passerelles de bois, rochers). Bref, un beau début pour donner quelques sensations. Le sentier traverse ensuite le chemin Beaudoin, et enchaîne avec deux petits caps rocheux (drops), encore une fois avec voie de contournement. Après cela, la montée technique débute, avec des virages serrés et des racines à souhait. Finalement, la dernière section du sentier redescend dans une série de virages profilés (berm turns) pour rejoindre le milieu de la Trail du Buck.

La Trail du Veau – Niveau de difficulté: débutant – Longueur : 1,1 km – Dénivelé: + 28 m, – 29 m

Origine du nom : ce sentier tire son nom du fait que, tout comme la Trail du Buck, il est très fréquenté par les orignaux, qui, tout comme nous, trouvent plus commode de circuler sur un beau sentier aménagé plutôt qu’en pleine forêt. Le veau est le petit de l’orignal.

La Trail du Veau est un sentier parfait pour les débutants ou pour les familles désirant initier leurs enfants au vélo de montagne. Même si ce sentier n’est pas aussi large que le Chauffe-moteur ou la Médiévale, il est relativement plat et n’a pour ainsi dire aucun obstacle. La première section de la Trail du Veau a très peu de montées et de descentes, et vous permet donc de vous habituer à votre vélo si vous débutez. La deuxième section comporte plusieurs petites descentes et virages profilés, encore une fois très faciles.

Le sentier se termine dans la Trail du Buck (2), pas très loin d’où il a débuté. De là, vous pouvez continuer sur la Trail du Buck ou vous rendre à la Serpentine (3) par un raccourci situé tout près.

La Robineuse – Niveau de difficulté: débutant – Longueur : 0,8 km – Dénivelé: + 10 m, – 34 m

Origine du nom : ce sentier tire son nom du fait que, lors de son aménagement, une quantité appréciable de bouteilles / canettes de boissons alcoolisées ont été trouvées tout le long du parcours. Un repaire de fêtards? Un ancien sentier de contrebande? Qui sait

La Robineuse est, à ce jour, le plus roulant des sentiers du parc. Le dénivelé total du sentier est négatif, ce qui signifie qu’il descend plus qu’il ne monte…youppi! Le sentier débute par une descente graduelle avec des virages profilés et de petits sauts en gravier très faciles et agréables. Les virages sont parfois brusques; il faut donc rester sur ses gardes…mais en général, on peut se permettre de prendre de la vitesse sur La Robineuse.

La Robineuse se termine non loin d’un embranchement avec le sentier L’Érablière (6), et permet donc d’emprunter celui-ci, soit vers l’accueil, ou encore vers l’intérieur du Parc pour accéder ensuite aux sentiers Les Grandes Manœuvres, La Rebelle et La Médiévale, entre autres.

L’Érablière – Niveau de difficulté: intermédiaire – Longueur : 2,6 km – Dénivelé: + 140 m, – 72 m

Origine du nom : ce sentier tire son nom du fait qu’il circule en grande partie dans une érablière mature. Cette forêt très dégagée permet de voir le sentier d’avance et de bien gérer son énergie.

Le sentier L’Érablière est relativement long et offre donc plusieurs expériences variées. Il débute sur le sentier Le Chauffe-Moteur, monte d’abord graduellement, puis de façon plus prononcée, jusqu’aux 2/3 du parcours en longeant la réserve écologique. Cette montée est suivie par une descente assez prononcée, avec des virages profilés (berm turns) qui aident à garder une bonne vitesse en descente.

Ce sentier se termine sur le sentier bidirectionnel La Médiévale. Il permet également de rejoindre le sentier Les Grandes Manœuvres avant d’amorcer la descente.

La Médiévale – Niveau de difficulté: débutant – Longueur : 1,3 km – Dénivelé: + 34 m, – 41 m

Origine du nom : ce sentier tire son nom du fait qu’à mi-chemin sur le parcours, on croise le Village Médiéval, un site en bordure de rivière avec de petits bâtiments en bois de type ‘’médiéval’’. Ce site était autrefois utilisé pour des activités de Grandeur Nature.

Le sentier La Médiévale est large et gravelé sur pratiquement toute sa longueur. Ceci en fait un sentier relativement facile, à part pour son dénivelé (ça monte beaucoup pour se rendre au Village Médiéval). Il faut se méfier, car ce sentier est bidirectionnel, et les cyclistes prennent parfois beaucoup de vitesse en descendant.

La Médiévale permet de rejoindre les sentiers La Rebelle et La Manitou.

Les Grandes Manoeuvres – Niveau de difficulté: avancé – Longueur : 0,7 km – Dénivelé: + 43 m, – 50 m

Origine du nom : ce sentier a été baptisé du fait que la longue descente finale requiert de grandes manœuvres pour arriver tout en bas, avec d’énormes virages profilés.

Le sentier Les Grandes Manœuvres est classé avancé, mais il n’est pas si techniquement difficile comparativement, par exemple, à La Rebelle (9). Son niveau avancé est surtout dû à la longue descente qui vient clore le sentier, mais le cycliste moins expérimenté pourra néanmoins effectuer cette descente, peu technique, en allant à son propre rythme.

Le sentier Les Grandes Manœuvres permet d’atteindre le sentier La Rebelle (9) et La Médiévale (7).

La Rebelle – Niveau de difficulté: avancé – Longueur : 0,8 km – Dénivelé: + 21 m, – 28 m

Origine du nom: Il n’y a pas de consensus concernant l’origine du nom La Rebelle. Certains prétendent qu’il s’appelle anisi parce qu’il s’agit du sentier le plus techinque du parc, alors que d’autres croient plutôt que le nom provient de l’attitude un peu rebelle du designer du sentier. Peu importe: le nom nous plaît, alors on le garde

Le sentier débute par une courte montée, suivie par une descente en ligne droite assez technique (la plus technique du parc), avec quelques sections rocheuses parsemées dans la surface de roulement. S’ensuit une section assez roulante le long de la rivière (ne manquez pas le superbe bassin de rivière…une petite baignade?) avec quelques petits sauts et virages profilés.

Le sentier croise ensuite La Médiévale (7) pour reprendre de plus belle avec une enfilade de courtes descentes, de petits sauts et de virages. Comme toute bonne chose a une fin, la Rebelle finit par rejoindre La Médiévale.

Le Transit-Express – Niveau de difficulté: intermédiaire – Longueur : 0,4 km – Dénivelé: + 3 m, – 34 m

Origine du nom: Ce sentier a été créé afin d’assurer un lien rapide entre l’Érablière et la Trail du Buck, d’où le nom: le Transit-Express.

Court et intense, ce sentier, tout en descente, offre plusieurs options afin de rehausser le défi (escaliers de pierres, passerelles étroites, etc.). Il permet de relier l’Érablière à la Trail du Buck. Attention: le sentier croise un chemin où circulent des voitures…

La Manitou – Niveau de difficulté: avancé – Longueur : 2,0 km – Dénivelé: + 88 m, – 110 m

Origine du nom : Le sentier La Manitou recèle plusieurs montées et descentes, une courte section technique, ainsi que plusieurs virages profilés et quelques sauts. Bref, un peu de tout! Il importe donc de bien manier toutes les facettes du vélo de montagne afin de le parcourir, de là le nom Manitou (manie-tout). Génial, n’est-ce-pas?

Origine du nom : Le sentier La Manitou recèle plusieurs montées et descentes, une courte section technique, ainsi que plusieurs virages profilés et quelques sauts. Bref, un peu de tout Il importe donc de bien manier toutes les facettes du vélo de montagne afin de le parcourir, d’où le nom Manitou (manie-tout). Génial, n’est-ce-pas?

Le sentier débute tout près du Village Médiéval, par une courte section technique aménagée manuellement (sans aide mécanique). Il traverse ensuite la rivière et débute une longue montée graduelle. Par la suite, le sentier descend dans une série de virages profilés et vient croiser un chemin plus large (sentier de motoneige en hiver). La deuxième section du sentier est généralement en descente, avec de nombreux virages profilés serrés, quelques petits sauts et un looooooong virage final.

Le sentier La Manitou permet de rejoindre La Médiévale (7) ou de revenir l’accueil par le sentier E.

La French Connection – Niveau de difficulté: intermédiaire – Longueur : 0,7 km – Dénivelé: + 21 m, – 14 m

Origine du nom : Le sentier La French Connection a été aménagé dans le but de relier 2 sentiers. Une connexion entre deux sentiers…on aurait pu l’appeler «Le Troisième Lien» ou «Le Cordon Ombilical»…mais on a choisi «La French Connection»…brillant, n’est-ce-pas?

Le sentier débute par une descente vers une petite rivière, puis une courte montée abrupte, qui mène sur un plateau le long de la réserve écologique. La French Connection se termine au croisement des sentiers multifonctionnels C et D, tout près du refuge du Milieu, d’où il est possible de rejoindre Le Long Jeu.

Le Long Jeu – Niveau de difficulté: intermédiaire – Longueur : 2,2 km – Dénivelé: + 56 m, – 117 m

Origine du nom: En musique, les disques de type long jeu (33 tours) permettaient aux mélomanes de pouvoir écouter des albums de plus longue durée sur leur table tournante. Au Parc régional du Massif du Sud, le sentier Le Long Jeu permet aux amateurs de vélo de montagne de profiter de leur sport favori un peu plus longtemps.

Le Long Jeu constitue une belle descente graduelle pour rentrer au poste d’accueil, parsemée de virages profilés, de petits sauts… mais rien de trop difficile! Un point d’exclamation pour clore votre journée.

Pistes multifonctionnelles

Le Parc régional du Massif du Sud offre également 30 kilomètres de pistes pour les vélos hybrides et de montagne, dont 13 kilomètres dans la zone des sommets. Ces pistes sont dites « multifonctionnelles », puisqu’elles servent aussi à la randonnée pédestre et au ski de fond, l’hiver. Elles constituent de petites routes à surface de gravier.

Il n’est pas recommandé d’emprunter ces pistes avec un vélo à pneus étroits. Toutefois, les pistes offrent une surface convenable pour les voiturettes d’enfant, en remorque des vélos.

Bienvenue cyclistes

Le Parc régional intègre désormais le réseau Bienvenue cyclistes de Vélo Québec. Nous mettons à la disposition des cyclotouristes un emplacement de camping sans réservation préalable. Nous offrons également des services complémentaires aux cyclistes itinérants, tel que l’accès à des outils pour effectuer de petites réparations, etc. En savoir plus.